Les temps d’Apocalypse sont annoncés depuis si longtemps que nul ne peut les dater avec précision. Ceux-ci sont tributaires du comportement humain. C’est le penchant pour le bien ou pour le mal qui définit ce que sera l’avenir de l’humanité. Le comportement des hommes est déterminant pour l’avenir de notre planète. L’humanité par ignorance, ou égoïsme, fait subir à la création, tous règnes confondus, des dégâts irréversibles.

* * * * * * * * *

Frontières

Depuis plusieurs décennies, l’humanité a dépassé ses limites en matière de respect de l’environnement. Lorsque nous parlons d’environnement, nous pensons à tout ce qui entoure l’homme et lui permet de vivre, c’est-à-dire tous les règnes de la nature. Au-delà même de la nature "matérielle" les pensées négatives forment, dans la dimension astrale, des idées forces qui s’agglomèrent et ont le pouvoir de nuire. Plus il y a de souffrances, de comportements ou de pensées négatives engendrés par les hommes sur notre planète, plus son aura s’assombrit. Pour éclaircir cette dernière il faudrait effectuer une véritable douche purificatrice, une « thérapie spirituelle » de grande ampleur.

Si pour un être, l’intervention d’un thérapeute est nécessaire et agit sur les différentes enveloppes subtiles du corps afin de les rééquilibrer, en ce qui concerne notre planète, il faudrait envisager une intervention à l’échelle cosmique, pour rétablir l’équilibre. Celle-ci  nécessiterait d’employer des énergies proportionnelles au but recherché. Malheureusement, il ne nous appartient pas d’en décider et seul le Dieu de l’univers, Créateur de toutes choses sait quand Il interviendra en ce sens.

Fin d’un Monde

Depuis un certain temps, il est fait mention de la date du calendrier maya, le 21 décembre 2012, comme étant la date de la fin du monde -  nous dirons plutôt « d’un monde ». Beaucoup de littérature, d’émissions télévisées, d’hypothèses sensationnelles sont émises à l’approche de cette date ; certaines sont farfelues, tandis que d’autres ont une certaine cohérence avec des éléments historiques et naturels ; écrits anciens, textes bibliques, cyclologie traditionnelle, prédictions de Saints ou de Saintes, avertissements de la Très Sainte Vierge Marie Notre Dame, ou sous une forme scientifique; réchauffement de la planète, pollution, dévastation des forêts, etc...

Au regard de ce que nous venons d’énoncer, nous allons essayer de faire preuve d’objectivité et faire le tri parmi les différentes perspectives d’avenir proche de l’humanité qui sont avancées de part le monde.


La date du 21 Décembre 2012

Selon les recherches entreprises et les déductions qui en résultent, la date du 21 décembre 2012 apparaît comme étant la fin du calendrier du peuple Maya. Certains journalistes spécialisés, ou futurologues en font la date supposée de la fin du monde. Selon leurs hypothèses les plus négatives, il pourrait se produire plusieurs types d’évènements dont les faits suivants:

-    Une collision avec une astéroïde de grande taille (fin de toute forme de vie).
-    Une pluie d’astéroïdes plus petites, mais dévastatrices.
-    Le frôlement de la terre par une autre planète (raz-de-marée et séismes majeurs).
-    Un réchauffement très rapide du climat, plus de 3 degrés, et fonte de la glace des pôles.
-    Guerre mondiale de type chimique ou nucléaire
-    Basculement des pôles et perturbations magnétiques terrestres majeures…etc.

Pour les hypothèses les plus optimistes, il se produira quelques catastrophes de moyennes importances (tremblement de terres, tsunamis, irruptions volcaniques, ouragans, réchauffement du climat de 2 degrés maximum, fontes des glaces et inondations localisées, pandémies, famines, épuisement des ressources naturelles, perturbations magnétiques terrestres mineures, etc…).

Calendrier Maya

Les différentes périodes de la civilisation Maya se nomment les cinq soleils. Selon l’interprétation de leur calendrier, au coucher du soleil le 21 décembre 2012, le monde tel que nous le connaissons n’existera plus. Cette date est à prendre au conditionnel, car elle semble alimentée par des suppositions alarmistes.
Cette civilisation est présente à partir de 7000 ans av. Jésus-Christ. Le monde méso-américain vit avec un temps cyclique de 5200 ans. La dernière période fut elle-même précédée de quatre autres périodes ou âge :

1-    Un soleil d’eau qui se termina dans une inondation générale
2-    Un soleil de feu qui se termina dans un cataclysme volcanique
3-    Un soleil de vent ; un ouragan emporta tous les êtres vivants
4-    Un soleil de jaguar ; un jour le soleil ne se leva pas. Dans la nuit qui suivit, les jaguars sortirent de leurs antres et dévorèrent tous les vivants.

L’année 2012 serait la fin de la période du cinquième soleil. Ensuite le monde va changer, mais nul part il n’est spécifié que le monde sera anéanti, il sera plutôt très différent de ce qu’il est aujourd’hui. Pour le peuple Maya, cette date suppose le début d’une nouvelle ère pleine d’espoir, une nouvelle manière de vivre. Nous allons voir que ce n’est pas si simple. Ce qui va se produire, nul ne peut le décrire, car nul ne le sait. Cependant des indices nous laissent entrevoir ce qui pourrait arriver et pourquoi.

Notre planète a connu plusieurs périodes de civilisations qui ont disparues laissant entre elles un intervalle de temps considérable. La dernière époque glacière, selon les scientifiques se serait étendue de – 110 000 ans à – 15 000 ans et depuis plusieurs périodes de civilisations s’achevèrent par des cataclysmes, dont nous ignorons les causes.

Les Mayas et les Egyptiens ont conservés la mémoire de ces peuples qui existèrent entre – 13 400 et – 8 200 ans environ avant Jésus-Christ, soit la durée d’un soleil Maya. Ces peuples auraient disparus après un basculement de l’axe de la terre qui fit glisser les pôles. La glace de ces derniers ayant fondu, l’eau submergea rapidement la plus grande partie des terres de basses altitudes. Puis, succéda à cette période, un temps de près de 5200 ans (durée d’un soleil Maya) appelé période mégalithique s’écoulant de – 8200 à – 3100 ans environ avant Jésus-Christ.

Cette période se termina dans un gigantesque déluge.  Il semble que le peuple Maya ait survécu à ce cataclysme, ainsi que d’autres peuples tels que les anciens égyptiens, les minoens, les grecs pré-helléniques et d’autres encore.
Les Mayas établissaient leur calendrier de deux façons ; l’une selon une durée d’année de 365 jours observée sur la marche du soleil, et la seconde sur un calendrier magique d’une durée de 260 jours par année, soit 13 mois de 20 jours.
De la combinaison d'une année magique de 260 jours et d'une année civile de 365 jours, il résulte une concordance toutes les 52 années solaires. La nuit du passage d'un siècle à l'autre est une nuit de prière et d'angoisse, où l'on célèbre la Fête du Feu nouveau.

Selon cette tradition locale, à la minute prévue, les prêtres immolent une victime et essayent de faire jaillir une flamme sur sa poitrine ouverte. S'ils y parviennent, le soleil réapparaîtra ; dans le cas contraire, ce serait la fin du monde, et cela en concordance avec le cycle des 5 Soleils. En effet, selon les Mayas et les Aztèques, le monde a déjà connu 4 soleils ; chacun d'eux s'est terminé par des bouleversements majeurs. Quant au cinquième soleil, le dernier, il doit se terminer au terme d'un cycle de 5200 ans.

Le dernier repère chronologique du peuple Maya est l’année 3 113 avant Jésus-Christ. Comme les cycles mayas appelés Soleil ont une durée de 5200 ans, cela nous indique ; 5200 – 3113 = 2087 ans. Cette date devrait être un point de repère, mais les chercheurs ne sont pas tous d’accord sur le calcul des dates de ce calendrier. Certains d’entres eux penchent pour une fin de calendrier en 2 220 après Jésus-Christ.
Pour que ce calendrier s’arrête en 2 012, il aurait fallu que le point de repère ait été établi en 3113 + 2012 , c’est-à-dire il y a 5125 ans, soit une différence de 75 années avec la durée du cycle d’un soleil. On a beau retourner le problème en tous sens, nous ne trouvons pas de correspondance exacte, ni même approchante, avec la date de fin "d’un monde" ou "du monde" annoncée pour le mois de Décembre 2012, date souvent avancée par divers groupes qui étudient le sujet.
Certains partisans de la théorie Maya semble appartenir à des mouvements « New Age ». Les pensées millénaristes issues de ces mouvements prédisent des changements radicaux et peut-être la fin du monde pour 2012 en se basant sur le Tzolk'in, la situant généralement plus précisément le 21 décembre 2012.    
Cette date, qui correspond à la fin d’un cycle du calendrier maya, marquerait, selon les partisans de la théorie, soit la fin du monde, soit au contraire, un changement dans la conscience mondiale et le début d’une ère nouvelle. Cette prophétie est rejetée par la plupart des scientifiques pour son caractère mystique et pseudo-scientifique.

Selon Natuurwetenschap & Techniek , 2012-eindtijd is pas in 2220
« La prophétie annonçant la fin du monde en 2012 est basée sur une faute de calcul. En réalité, la date annoncée est 2220 (208 ans après), ont déclaré des scientifiques dans le numéro de novembre de la revue NWT (Natuurwetenschap & Techniek). En tapant la date 2012 sur Google, on obtient des millions de résultats dont la plupart traitent de la fin du monde ou de l’aube d’une nouvelle période spirituelle.
Les alarmistes se sont basés sur le calendrier Maya qui s’arrêterait le 21 décembre 2012, et en ont déduit qu’à cette date ce serait la fin du monde. Toujours selon NWT, une recherche récente d’archéologues, d’astronomes et de scientifiques a démontré que cette date est fantaisiste car le calendrier des Mayas se termine deux siècles plus tard ».

Autres sources de datations

Le calendrier Yi-King semble également prévoir des changements majeurs à cette date du 21/12/2012. Les hindous prédisent aussi la fin d’un cycle en 2012. Pour eux, cette fin de cycle signifie d’énormes catastrophes naturelles. L’hindouisme partage le temps en quatre âge de 3600 ans qui s’achèvent tous par des bouleversements majeurs. La période actuelle est la fin du Kali-Yuga. Selon ce peuple, des destructions gigantesques à l’échelle planétaire sont à prévoir, mais ne fixent pas la datation pour 2012. Nous devrions vérifier si par le passé des catastrophes ont laissés des traces dans cette région du monde.
Par contre il est fort possible qu’une prise de conscience planétaire se manifeste et fasse s’engager tous les êtres humains dans une vraie démarche écologique et une prise de conscience spirituelle planétaire en ce début de XXIe siècle, plus précisément depuis l’échec du sommet de Copenhague en Décembre 2009 en ce qui concerne l’écologie. Cette prise de conscience ne sera pas suffisante ; en effet, au regard de toutes les dérives humaines, famines, guerres, trahisons, hypocrisie, drogues, mensonges, trafics en tous genres, et la liste est extrêmement longue, notre monde va très mal. Un retour en arrière semble improbable. Tout ce qui n’est pas conforme au plan divin porte préjudice à la création toute entière.
Nous assistons donc à la mise en œuvre de la loi de compensation ou loi de cause à effet, appelée "loi de karma". Si nous observons depuis la fin du XXe siècle et en ce début de XXIe siècle une recrudescence de catastrophes naturelles de grandes ampleurs et des changements de climat, nous serons tous probablement témoins, malgré nous, de l’amplification de ces phénomènes ; la question est : « Où et quand vont avoir lieu les plus grands bouleversements annoncés » ?
Nous savons que la civilisation actuelle n’est pas la première à s’être développée sur terre, mais ces faits sont absents des livres d’histoire. Toutes les civilisations anciennes ou antiques ont été successivement détruites par le feu ou par l’eau, et cela de façon alternative, ce qui nous pousse à croire qu’après la destruction de l’Atlantide par l’eau (engloutissement total), notre civilisation le sera par le feu : s’agira-t-il du feu nucléaire, du réchauffement climatique, d’une perturbation solaire majeure ? etc…difficile à définir.
Nous allons essayer d’y voir plus clair. Pour cela nous allons revoir les cycles de l’humanité, décrit dans l’ouvrage incontournable de Jean Phaure (Le Cycle de l’Humanité Adamique, édition Dervy, 1994), qui vont apporter une lumière nouvelle sur les prévisions et/ou prédictions ci-dessus décrites.

Les cycles de l’humanité se déclinent comme suit :

-    Le Manvantara ou cycle de l’humanité d’une durée de 64800 ans.
-    Le cycle précessionnel d’une durée de 25920 années.
-    La Grande Année de 12960 ans commencée à la disparition de l’Atlantide.
-    Le Kali Yuga ou Age de Fer de 6480 ans.
-    L’Ere précessionnelle des Poissons de 2160 ans.
-    Le cycle de Daniel de 2520 ans.

Division septénaire de l’histoire et du temps de la fin

-    Les 4000 ans de l’Antiquité.
-    Les 2000 ans de l’Ere Chrétienne
-    Les 1000 ans du Millénium.

Les sept âges de l’Eglise

-    L’Eglise d’Ephèse, le temps des Apôtres.
-    L’Eglise de Smyrne, le temps des Martyrs.
-    L’Eglise de Pergame, le temps des Pères et des Docteurs de l’Eglise.
-    L’Eglise de Thyatire, apogée de l’Eglise.
-    L’Eglise de Sardes, humanisme et déclin de la foi, Eglise apostate.
-    L’Eglise de Philadelphie, connaîtra la Petite Tribulation, le "Jour de Iahvé", mais aussi la "consolation" du Grand Monarque et du Grand Pape.
-    L’Eglise de Laodicée, qui subira la persécution de l’Antéchrist, c’est-à-dire la Grande Tribulation, et sera l’entrée dans le Millénium, ou troisième temps du Christ-Roi et de l’Esprit-Saint.

Analyse de la Fin des Temps (Jean Phaure)

Ce sera la "Grande Tribulation de l’Antéchrist qui sera le terme de la cyclologie adamique, le renversement de l’Age d’Or primordial, et la fin du cycle proprement dit.

Une Tradition venant de l’Inde situe cette « fin » (du Kali-Yuga) en 2030. La prophétie des Papes, qui comprend 112 devises, de Célestin II à Petrus Romanus qui sera le dernier Pape, a son sommet dans la 73e devise, soit de 1143 à 1587 = 444 ans. En ajoutant à nouveau la durée de 444 ans à ce milieu de cycle prophétique, nous obtenons 2031 comme fin du cycle des Papes et de l’Eglise de Rome, mais non du Christianisme dont l’Eglise Catholique Romaine ne constitue qu’une branche.

Cette analyse de la fin de notre Age de Fer est beaucoup plus probable car elle est établi sur une discipline Traditionnelle « La Cyclologie ». Selon les renseignements qui en découlent et selon les termes de l’Apocalypse de Saint Jean, il y aura deux périodes de bouleversements importants ; L’une est appelée "la petite tribulation" qui sera annonciatrice de la seconde appelée "la grande tribulation". Entre les deux existera un temps de rachat pour les hommes, ensuite ce sera le jugement des nations.

L’aspect traditionnel de la "prospective" est le "prophétisme"(J. Phaure, « Le cycle de l’humanité adamique ») qui cite :

« Son origine fondamentalement irrationnelle et surnaturelle ne peut évidemment que faire hausser les épaules des rationalistes. Ainsi chassés des horizons intellectuels, les prophéties religieuses tombent alors – et de plus en plus à mesure que la Religion intellectualisée et rationalisée s’en désintéresse – aux mains des commerçants et exploiteurs de sensation pour qui la panique assaisonnée d’hystérie ainsi procurée à des lecteurs crédules est d’un excellent rapport.
Travesties, sollicitées, truquées, les prophéties, même celles émanées des plus grands mystiques, deviennent ainsi au sein de feuilles à gros titre la pâture des faibles d’esprit et la facile risée des "esprits forts".

Ce qui distingue fondamentalement une prophétie d’origine divine d’une vaticination infra-mystique ou d’un "plan"technocratique est que la première laisse place à la liberté humaine et fait appel à nos facultés les plus spirituelles. Elles sont destinées avant tout à nous faire choisir la difficile et salvatrice voie de la Réintégration ».

Des prophètes disent qu’un jour les planètes seront comme une seule, toutes alignées comme cela s’est produit il y a des milliers d’années ». Ce fait, souvent retrouvé en astrologie, annonce des événements importants comme la date du 05/02/1962, marqué par un exceptionnel alignement de planètes. Il reste à déterminer si des alignements similaires auront lieu, quels changements vont-ils générer et par l’influence de quelles planètes vont-ils être provoqués. Il semble qu’un alignement identique à Février 1962 ne soit pas envisageable dans les prochaines décennies. Par contre un alignement de plusieurs planètes d’influence incompatible entres elles peut provoquer des dégâts considérables même si leur nombre est limité.


Il y aura de faux prophètes…

Dans les derniers temps, c’est-à-dire les dernières décennies, il y aura de faux prophètes, nous disent les écritures. Il y aura des bouleversements sociaux, beaucoup d’instabilité économique, du tumulte au sein des nations, surtout les plus riches. Les catastrophes naturelles et les guerres augmenteront les famines des pays pauvres. Le mépris des lois, les mauvaises mœurs, la luxure, le rejet de l’autorité parentale sapent les bases des sociétés prometteuses ; sans doute est-ce le revers de la médaille d’une plongée sans retour dans la société de consommation. « On vous dira achetez, et vous achèterez, on vous dira mangez et vous mangerez » etc…


Il est urgent que les êtres humains dignes de ce nom s’éloignent des manipulations mentales exercées par l’ensemble des médias. On ne se rend pas compte à quel point l’opinion publique est manipulée par les puissants de ce monde. Les différents médias, télévision, radio, journaux, etc… sont des outils de subversion pour qui n’y prend garde. Et puis nous sommes épiés, malgré nous, sur notre façon de vivre, de consommer, de penser. Nos vies sont scrutées afin d’être contrôlées par les dirigeants économiques de ce monde.

On vous dira d’aller là, et vous irez là , comme des moutons ayant peur des loups. On vous dira ceci n’est pas bien, ou encore cela n’est pas bon pour vous, et tous écouterons, aveuglés qu’ils seront par leurs préoccupations matérielles et quotidiennes. Les pouvoirs politique, médiatique, bancaire et boursier sont en grande partie les artisans de nos déboires spirituels. Le matérialisme agit comme un rouleau compresseur et ne laisse que peu de place à l’introspection, à la méditation, à la prière, et à tous les exercices permettant de rester « humains » et « conscients » de l’être. Même les élus de Dieu se laisseront séduire par "la bête"
Si nous ne pouvons pas contrôler notre vie matérielle, nous sommes capables, malgré tout, d’agir et de maîtriser notre vie spirituelle. Nous pouvons sauver nos âmes par un réel engagement spirituel ; celui-ci est l’ultime moyen et le seul levier de pression pour échapper au rouleau compresseur matérialiste. Le matérialisme est une illusion de l’esprit qui détruit les corps et les âmes. La spiritualité est, Elle, une véritable nourriture pour l’âme.

« Ne vous souciez pas de ce que vous mangerez ou boirez » a dit le Seigneur.


Astronomie ou Astrologie

Thèse N°1

Un alignement planétaire majeur dans notre système solaire avec le centre de la galaxie provoquerait des catastrophes sans pareille sur notre planète. Ce phénomène prévu par des astronomes égyptiens, mayas ou incas, correspond avec la date de 2012.

Thèse N°2

Un autre alignement moins important, cette fois, provoquerait des séismes, des tempêtes, des raz-de-marée.

L’alignement d’un certain nombre de planètes coïncide très fréquemment avec des changements importants sur le plan humain. Ces influences planétaires exceptionnelles se font ressentir sur terre de plusieurs façons : soit sous forme de bouleversements climatiques, économiques, humains ou spirituels importants.

C’est le 05 Février 1962, date médiane du signe du Verseau, que lors d’un alignement de plusieurs planètes (Soleil, Jupiter, Vénus, Mercure, Lune) que la décision de résurgence de l’Ordre du Temple a été prise par la hiérarchie spirituelle en Agartha et envoya les influences nécessaires à cette résurgence. Le même jour précisément, la voyante américaine Jane Dixon commenta une de ses visions en ces termes : « Seul le Mahdi attendu par les musulmans pourra réunir la Croix et le Croissant ». Il s’agit d’établir une conjonction Orient-Occident qui devrait ouvrir les portes d’une ère de paix planétaire.

L’une des centuries de Nostradamus fait allusion à l’entrée d’une planète dans notre système solaire : « En 2012, un astre semblable au soleil sera visible dans le ciel pendant sept jours. Un astéroïde dévastateur qui changera les jours en nuits de terreur (centurie 2, quatrain 41). Dans l’Apocalypse selon Saint Jean, l’annonce est faite d’un astéroïde (Chapitre 8, verset 10 et 11) : « Un ciel d’absinthe et d’amertume ».

Si réellement un astéroïde, une comète, ou une planète devait frôler ou percuter notre planète, il est peu probable que nous soyons avertis en temps voulu, puisqu’un objet de grande taille ne peut être repéré que quelques semaines avant son contact probable, avec une planète de notre système, par les observateurs et astrophysiciens qui scrutent les confins de notre système solaire.

D’après la traduction de tablettes sumériennes (datant de 3400 avant J.C, soit sensiblement écrite au début du cinquième soleil Maya) découvertes dans le sud de l’Iran, une planète appelé Nibiru ferait irruption dans notre système solaire tous les 3600 ans. Son apparition prochaine correspondrait en 2012 environ. Cette planète de quatre à cinq fois la taille de la terre ferait, simplement en passant à proximité, d’énormes dégâts et changements climatiques.
Ce sont les pays dit "civilisés" qui sont les principaux responsables de l’état actuel de notre planète. Ils sont également responsables des guerres, des famines, des maladies, de la pollution et de l’épuisement des ressources naturelles. On parle beaucoup de réchauffement climatique lié aux rejets de dioxine de carbone et de métaux dans l’air provoqué par nos habitudes de vie et de consommation.

Ce qui est grave, mais qui semble passer inaperçu est la conséquence de la déglaciation des pôles. Outre le fait de provoquer une montée du niveau de la mer et le refroidissement du Golfstream (entraînant des modifications climatiques), celle-ci provoquera un déplacement de la pression exercée sur les plaques tectoniques, d’où des catastrophes sismiques prévisibles.

Notre Mère la Terre est malade. Il s’ajoute à cela une augmentation de l’activité solaire de façon cyclique tous les onze ans ; la dernière période de haute activité solaire ayant eu lieu en l’an 2000, nous devons nous attendre à un pic d’activité vers 2011, ou début 2012.
Les éruptions solaires provoquent des chamboulements magnétiques qui se propagent jusque sur terre et peuvent endommager les appareils de haute technologie. Les phénomènes seraient importants et susceptibles de perturber gravement tous nos systèmes de communication actuels, (satellites ou réseaux hertziens).


Etat Général de notre planète

Si la vie est apparue il y a environ 4 milliards d’années sur terre, l’homme, lui, est apparu il y a environ 200.000 ans. Malgré tout, cela a été suffisant pour rompre l’équilibre vital de notre planète. Nous sommes conscients que cet équilibre détermine notre proche avenir. Dans cette grande aventure qu’est la vie, chacun à un rôle et une place à tenir.
Le déséquilibre survient lorsque l’ordre naturel est perturbé. Toutes les espèces créées sont utiles et s’inscrivent parfaitement dans le schéma naturel. Aussi lorsqu’une espèce est menacée, c’est toute la nature qui est en danger car l’écosystème est déséquilibré.
L’homme dans son évolution n’a pas pris conscience qu’il influe sur son environnement. Il perturbe la planète et lui impose des changements qui ne sont pas d’ordre divin ou d’ordre naturel. Ces changements semblent se dérouler selon une suite, ou progression géométrique, qui double l’incidence d’un phénomène chaque année ou chaque décennie ; 2,4,8,16,32,64,128,etc…

L’homme va conquérir tous les espaces de la nature, même les plus hostiles. Grâce à son esprit ingénieux, il va utiliser l’animal pour l’aider à vivre et à voyager. Malheureusement, il l’utilisera également pour se nourrir et deviendra carnivore. Il deviendra néanmoins agriculteur en se fixant sur des terres fertiles, le long des rivières et des fleuves.
Dieu l’avait averti qu’à cause du péché dans le paradis terrestre, il devrait gagner sa nourriture à la sueur de son front. Pour économiser son énergie physique l’homme va inventer des machines de plus en plus sophistiquées et utiliser l’énergie du sol pour les faire fonctionner. A partir de ce moment va naître l’urbanisation qui va ravager des pans entiers de nature salvatrice.

Les céréales qu’il cultive vont être transformées en énergie et nourrir de plus en plus de machines de son invention. Le modernisme ne s’arrêtera plus dans sa croissance. Pendant que les uns nourrissent des machines avec les produits de la terre, d’autres, dans des contrées reculées et désertiques, meurent de faim par milliers.

Quel paradoxe pour l’homme qui est conscient de sa propre vie. De ce modernisme et de cette course effrénée aux énergies fossiles vont naître des conflits de plus en plus meurtriers. En cette fin de XXe siècle, la plupart des énergies de la terre sont épuisées, d’ailleurs la terre en sa surface est également épuisées, voire brûlée, par la course aux rendements démesurés qu’on lui demande, à grand renfort d’engrais chimiques. A la fin du XXe siècle, la quasi totalité des minéraux et de l’énergie fossile seront épuisées.

La culture intensive provoque également l’épuisement des nappes phréatiques et des rivières, pendant ce temps on calcule la consommation moyenne d’un citoyen d’une mégapole de plusieurs millions d’habitants qui s’élève à 1000 litres d’eau par personne et par jour.
En ce début de XXIe siècle, environ un être sur cinq consomme régulièrement, même journellement, du poisson. On considère que 75% des espèces de poissons n’ont pas le temps de se reproduirent et les océans que l’on croit inépuisables vont atteindre un point de non retour en matière d’empoissonnement. Les espèces animales s’éteignent à un rythme 1000 fois plus élevé que le rythme naturel.

Et que dire de la déforestation. Les plus grandes forêts du monde sont les poumons de la planète et malgré tout il est abattu des centaines d’hectares d’essences diverses par jour, sans pour cela en remplacer ne serait-ce qu’une partie. Ainsi l’Amazonie a perdu environ 1/5e de sa surface en quatre décennies. La plupart des pays appelés "pays sous-développés" sont en réalité des pays exploités par d’autres pour leur richesse naturelle.

Pendant que les pays riches gaspillent la nourriture à tours de bras, près de 500 millions de personnes ont faim ;
-    20% des hommes consomment 80% des richesses planétaires.
-    10 fois plus de dépenses militaire que d’aides au développement
-    5.000 morts par jour à cause l’ingestion d’eau non-potable
-    1 milliard d’hommes n’ont pas accès à l’eau potable
-    50% des céréales servent à l’élevage et aux agro-carburants
-    40% des terres cultivables sont brûlées par la culture intensive
-    15 millions d’hectares de forêt sont abattus chaque année
-    1 mammifère sur 4, 1 oiseau sur 8, 1 amphibien sur 3 sont menacés d’extinction
40% de la banquise a fondu en 40 ans, la fonte totale sera effective d’ici à 2030. Cette fonte des glaces aura des conséquences catastrophiques sur les climats de la planète. Le niveau de la mer montera ainsi de plusieurs mètres inondant bon nombre de littoraux et d’îles peu élevées et provoquera inéluctablement le déplacement de près de 70% des populations du globe.


Inversion de la rotation de la terre

Théorie de "La Résonance de Schumann"

Que l'on y croit ou pas, la Terre agit comme un énorme circuit électrique. L'atmosphère est en fait faiblement conductrice et s'il n'existait aucune source de charge, la charge électrique se disperserait en moins de 10 minutes. Il existe une cavité entre la surface de la Terre et la limite intérieure de la ionosphère, qui mesure quelques 55 kilomètres de haut. A tout moment, la charge totale de cette cavité est de 500.000 coulombs. Il existe un courant vertical entre le sol et la ionosphère de 1 - 3 X 10 - 12 par mètre carré. La résistance de l'atmosphère est ainsi de 200 Ohms. Le voltage potentiel est de 200.000 volts. Il faut savoir d'autre part qu'il se produit 1000 éclairs de façon simultanée à chaque instant dans le monde. Chaque éclair produit de 0.5 à 1 ampère et tous ensemble contribuent à la mesure de ce courant dans la cavité électromagnétique de la Terre.

La résonance de la Terre est un phénomène d'ondes électromagnétiques quasi immobiles qui existent dans cette cavité. Comme des ondes sur une corde, elles ne sont pas toujours présentes à tout moment, mais ont besoin d'être stimulées pour être observées. Elles ne sont pas causées par quelque élément interne de la Terre, sa croûte ou son noyau.

Elles semblent reliées à l'activité électrique dans l'atmosphère, particulièrement pendant des conditions d'intenses activités de foudre. Elles se produisent à plusieurs fréquences entre 6 et 50 cycles par seconde, plus particulièrement 7.8, 14, 20, 26, 33, 39, et 45 hertz avec une variation journalière de +/- 0.5 hertz.

Aussi longtemps que les particularités de la cavité électromagnétique de la Terre restent les mêmes, ces fréquences restent stables. On peut penser qu'il se produit des changements liés aux cycles d’activités solaires qui se reproduisent tous les 11 ans. Les résonances de Schumann seront vues plus facilement entre 2000 et 2200 U.T.

Compte tenu de la charge atmosphérique de la Terre, du courant et du voltage, il n'est pas surprenant d'être en présence de telles ondes électromagnétiques. Les propriétés résonantes de cette cavité ont été prédites par le physicien allemand W.O. Schumann entre 1952 et 1957 et détectées par Schumann et Konig en 1954. La première représentation spectrale de ce phénomène fut préparée par Balser et Wagner en 1960. La majorité des recherches furent faites par le Département de la Marine qui étudie la communication à très basse fréquence avec les sous-marins.

1 -  Le temps semble s'accélérer à l'approche du Point Zéro. Une journée actuelle de 24 heures donne l'impression d'avoir une longueur de 16 heures voire moins. Il faut se souvenir que la résonance de Schumann (ou battement de coeur de la Mère Terre) a été de 7.8 cycles par seconde pendant des milliers d'années mais elle a augmenté depuis 1980. Elle est de +/- 12 en ce moment et s'arrêtera à 13cyles par seconde.

2- Le Point Zéro ou le Changement des Ages fut prédit par les anciens depuis des milliers d'années. Il s'est produit de nombreux changements y compris celui qui survient tous les 13.000 ans à mi-chemin du cycle de 26.000 ans, la Précession des Equinoxes.

3- Le Point Zéro ou retournement des pôles magnétiques se produira probablement bientôt, d'ici quelques années. Il est probable qu'il se produira en même temps que le cycle de 4 ans de la Terre qui se produit le 12 août tous les vingt ans. L'expérience de Philadelphie et du Projet Montauk (projet militaire sur le voyage dans le temps) ont eu lieu chacun lors d'une concordance du 12 août/biorythme de vingt ans.

4- Il est dit qu'après le Point Zéro, le soleil se lèvera à l'Ouest et se couchera à l'Est (approximativement). Cela s'est déjà produit par le passé à en croire des anciens textes.

5- De façon intéressante, le plan du Nouvel Ordre Mondial devrait être mis en application en 2003. Cela s’est en partie réalisé aujourd’hui.


6- L'inversion du Point Zéro nous projettera probablement dans la 4ème dimension où tout ce à quoi nous pensons se manifestera instantanément, y compris l'Amour et la Peur. Le contrôle de nos intentions sera d'une extrême importance.

7- La plupart de nos technologies devraient cesser de fonctionner. Certaines exceptions faites peut être des énergies basées sur le Point Zéro ou l'énergie gratuite.

8- Notre corps physique se transforme au fur et à mesure que nous nous approchons du Point Zéro. Notre ADN se transforme pour devenir un ADN à 12 branches. Un nouveau corps de lumière est en train de se créer. Nous devenons plus intuitif.

9- Le calendrier Maya annonce qu’il y aura beaucoup de bouleversements. Il annonce entre autres changements le dépassement de la technologie et le retour aux cycles de la nature et de l'univers. Avant 2012 nous devrions intégrer une autre dimension, une nouvelle prise de conscience et de responsabilités.

10- Toute cette information ne doit pas être crainte. Il est nécessaire de se préparer aux changements qui nous conduiront dans un nouvel âge de Lumière. Nous irons au-delà de  l'argent et du temps et les concepts basés sur la peur seront complètement dissous.

 

Histoire de Savoir :

Prenons connaissance de la chronique de Jean-Luc Nothias

Non seulement la Terre peut perdre le nord, mais cela lui est déjà arrivé plusieurs fois. Si l'homme avait disposé d'une boussole il y a 800 000 ans, il aurait ainsi pu constater que notre pôle Nord était au pôle Sud et que notre pôle Sud était au pôle Nord. C'est à cette époque que s'est produite la dernière inversion magnétique des pôles en date. Mais plus on remonte dans le temps, plus on en trouve.

On estime aujourd'hui que ces inversions se sont produites à raison de cinq fois en moyenne par million d'années. Mais la route scientifique a été longue pour en arriver là. Après la découverte par les Chinois, aux alentours de l'an mille, du magnétisme de la Terre et de la boussole, cinq siècles vont s'écouler avant la première explication documentée du phénomène.

C'est William Gilbert, le médecin d'Élisabeth I d'Angleterre, au XVIe siècle, qui montre qu'un globe uniformément aimanté peut produire un champ magnétique à deux pôles. Faire d'un gigantesque aimant l'explication du champ magnétique terrestre perdura longtemps.

Ce n'est qu'après la découverte de la pile électrique par Volta en 1800 et les premières observations des propriétés du courant électrique, qu'Ampère va en caractériser les «émanations» magnétiques. C'est donc tout naturellement qu'il propose que le champ magnétique de la Terre soit le résultat d'un ensemble de piles électriques disséminées dans la planète.

Ce qui n'est pas tout à fait exact.

L'une des théories actuelles expliquant le champ magnétique terrestre estime que des courants électriques naissent dans le noyau de la planète, une partie de celui-ci étant liquide et en mouvement. L'intérieur de la Terre agirait donc comme une énorme dynamo.
C'est l'invention, à la fin du XIXe siècle, du magnétomètre, appareil capable de mesurer l'intensité du champ magnétique, qui va débloquer les choses. Puis l'Italien Melloni va découvrir que toute roche volcanique renferme sa propre aimantation. Et il fait l'hypothèse que cette aimantation a été acquise lors du refroidissement de la lave. Laquelle aurait ainsi enregistré le champ magnétique régnant à ce moment-là.

La «mémoire magnétique» de la Terre était découverte. Mais il faudra attendre la mise au point par le physicien anglais Patrick Blackett d'un magnétomètre capable de mesurer des champs magnétiques très faibles pour que cette «mémoire» des roches puisse être réellement lue. On y trouve la position des pôles au cours du temps, la position du pôle Nord magnétique, qui zigzague autour du pôle Nord géographique, et l'intensité du champ magnétique.

On a donc pu reconstituer une partie du «climat» magnétique de ces 600 derniers millions d'années en interrogeant les roches volcaniques. Rayons solaires et cosmiques. D'après ce que l'on sait aujourd'hui, il n'y a apparemment pas de cycle fixe d'inversion. On estime qu'une inversion se fait sans doute en quelque 5000 ans, mais que la polarité obtenue peut soit subsister des dizaines de millions d'années, soit osciller beaucoup plus rapidement, tous les 100 000 ans environ.

Il semble aussi que l'intensité du champ puisse s'affaiblir d'un facteur 10 au cours de ces inversions, voire disparaître complètement pendant un court laps de temps. Ce qui expliquerait, selon certains, des extinctions massives d'espèces. Car le champ magnétique de la Terre n’est pas uniquement apparent sur nos boussoles. Il nous protège également des rayons solaires et cosmiques particulièrement nocifs pour la vie terrestre. Sans compter qu'à l'ère de l'électronique une inversion des pôles ferait peut-être perdre la tête à bon nombre de nos ordinateurs, base de toutes nos technologies et de notre système économique actuel. Une chose est sûre, il y aura encore inversion des pôles. Mais nul ne peut dire quand..
…………………………………………………………………………………………………..


Nous n’avons fait, au cours de ces quelques pages, qu’effleurer, tâtonner, supposer, chercher, interroger, envisager plusieurs hypothèses ou probabilités de notre avenir proche parmi les très nombreuses prédictions, annonces, suppositions ou prémonitions des évènements futurs qui sont étudiées et publiées, mais que nous n’avons pas reproduites ou citées ici.
La liste n’est pas exhaustive, loin s’en faut. La finalité de ces quelques pages est de comprendre, ou au moins d’essayer de comprendre à la fois, pourquoi tant de manifestations autour de la date de 2012 et ce qu’elle semble provoquer comme « remue-ménage ».

Il semble que les théories ou hypothèses dignes d’intérêt soient celles qui comportent à la fois un point de vue rationnel et irrationnel, c’est-à-dire celles qui sont issues de la Tradition Primordial (cyclologie, astrologie, etc..). Les chercheurs contemporains ne connaissent pas forcément ce qui a présidé à l’établissement de leurs hypothèses, mais ils sont néanmoins parvenus, par d’autres voies, à des conclusions très proches des prédictions ou révélations religieuses contenues dans les divers écrits bibliques.

Nous sommes en présence d’un exemple de cas où se rejoignent la science et la conscience, le rationnel et l’irrationnel, le réel et l’irréel La Tradition et la Science sont en instance de fusionner. Souhaitons que notre immobilisme ou "apathie" spirituelle ne nous soit pas fatal dans les toutes prochaines décennies.
Le point d’achoppement ou de discorde des uns et des autres se situe au niveau de la date annoncée de 2012. Cette date est, semble-t-il, alarmisme à plus d’un titre puisque le point de vue cyclologique nous oriente vers une date beaucoup plus probable de 2030 ou 2031. A ce sujet, nous rappellons que les écrits de Gaston Georgel, de Paul Le Cour et de Jean Phaure, sont, entres autres, de remarquables ouvrages traitant des Lois Cycliques Universelles.

En revanche, les bouleversements annoncés sont cités dans les textes bibliques et sont en passe d’être prouvés d’un point de vue scientifique. Le meilleur exemple à retenir, selon nous, est une inversion des pôles et de la configuration géomagnétique terrestre qui sera à l’origine de grands troubles humains et matériels.

Aujourd’hui, la science prouve que de tels évènements géomagnétiques ont déjà eu lieu à des époques antérieures à la nôtre. Pendant très longtemps, ceux qui parlaient de la Terre-Mère comme d’un être vivant à part entière étaient qualifiés d’illuminés, pourtant, comment le vivant pourrait-il être nourri par le non-vivant : ce serait un non sens évident.


Les apparitions mariales

Loin de toutes spéculations, de toutes hypothèses ou de prédictions farfelues, nous devons garder à l’esprit les annonciations Mariales. Nous disons bien « nous devons » car le temps s’écoule et les hommes oublient les paroles prononcées par la Très Sainte Vierge Marie.
Les recommandations multiples de Marie Co-Rédemptrice et Avocate de l’humanité sont plus que jamais d’actualité, mais ces messages d’Amour ont-ils été écoutés et entendus !!!


Texte à méditer

Le problème de la vie, c'est l'homme. La Magie, ou plutôt la Sagesse, est la connaissance développée des pouvoirs de l'être intime de l'homme, forces qui sont des émanations divines, de même que l'intuition est la perception de leur origine et que l'initiation est notre mise en contact avec cette connaissance... Nous commençons par l'instinct, pour aboutir à l'omniscience.

                                                             A.Wilder