Nous contacter

· Une demande?
· une question?
· Vous souhaitez vous abonner?

Rendez-vous dans la rubrique contact.

L'EVANGILE DE JUDAS

L’EVANGILE DE JUDAS

 Judas, un des douze apôtres qui trahit Jésus à prix d’argent. Selon les évangiles synoptiques et l’évangile de saint Jean, la cupidité et la possession seraient les motifs de cette trahison. Pour certains exégètes, Judas aurait suivi Jésus en croyant qu’il serait Celui qui rétablirait le royaume juif, alors que Jésus annonçait que son Royaume n’était pas de ce monde. Judas déçu l’aurait alors livré comme traître à sa cause.

 

L’origine de l’Evangile de Judas

En 1945, la découverte des manuscrits de la Bibliothèque de Nag Hammadi (Egypte) a fourni des témoignages de divers mouvements et sectes, dont la vision était très différente de l’époque de Jésus. L’Eglise a écarté les textes gnostiques du canon officiel des textes bibliques et les a appelés apocryphes.

Le manuscrit sur papyrus comporte 25 feuillets en assez mauvais état. En 2001, il est acheté par la Fondation Maecenas de Bâle. L’étude du texte a été confiée à une équipe de chercheurs. Il a été authentifié au carbone 14 et par l’analyse de l’encre. Le manuscrit est écrit en copte dialectal, l’ancienne langue des chrétiens d’Egypte. Après restauration, il a été traduit par Rodolphe Kasser, ancien professeur de l’université de Genève.

Ce manuscrit est du IIIe ou du début du IVe siècle. Le texte est une traduction d’un texte grec composé entre 130 et 180 ap. J.C. Il était connu de saint Irénée, le premier évêque de Lyon, qui le dénonça comme hérétique.

Une copie de la version plus ancienne rédigée en grec, a été découverte par un paysan près de El Minya dans le désert égyptien en 1978. Elle fait partie d’un papyrus d’une soixantaine de feuillets, appelé « Codex de Tchacos » qui contient également deux autres textes apocryphes : l’Epître de Pierre à Philippe et le Premier Apocalypse de Jacques.

Bref résumé de cet Evangile

Le texte débute par ces mots : « Voici la révélation que Jésus a faite à Judas trois jours avant la Pâques ». Le récit commence par montrer Jésus rejoignant ses disciples en train de préparer la cérémonie. Au cours de cette préparation, Judas dit à Jésus : « Je sais qui tu es et d’où tu viens, d’un royaume immortel ». Voyant cela Jésus le prend à part et lui enseigne les mystères du Royaume et lui annonce qu’il sera maudit par les chrétiens.

Le récit s’achève sur une parole de Jésus : « Tu surpasseras tous les autres, car tu sacrifieras l’homme qui me sert d’habit ».

 Relation entre Jésus et Judas

Cet Evangile donne une présentation de la relation entre Jésus et Judas très différente de celle qui se trouve dans le Nouveau Testament. Il montre Judas comme l’apôtre le plus proche de Jésus, le seul qui ait vraiment compris son message. Ici, on le montre comme un initié, comme un disciple qui cherche à accéder à des connaissances mystiques sur les origines du Christ et du monde.

Cependant la traduction de l’évangile révèle une figure de Judas qui ne correspond pas à l’image que l’on connaît de lui. Il n’est pas dit explicitement dans le texte que Jésus ait demandé à Judas de le livrer.

La seule phase qui va dans ce sens est ce que dit Jésus à Judas : « Tu surpasseras tous les autres, car tu sacrifieras l’homme qui me sert d’habit ». Comment interpréter cette phrase ? Elle est typique de la conception gnostique. Les gnostiques cherchent la manière de libérer l’âme de sa prison. Par ses paroles, Jésus montre qu’il accepte que Judas le trahisse et le conduise à la mort.

Cette phrase isolée laisse aussi à penser qu’il y avait, dans les parties détruites du manuscrit, d’autres indications sur la relation entre Jésus et Judas.

Cet évangile signé Judas n’a pas été rédigé par lui et, selon Irénée, il serait l’œuvre principale d’une secte appelée « Les Caïnites », les héritiers de Caïn, qui voient en Judas un initié ayant trahi Jésus, à sa demande, pour assurer la rédemption de l’humanité.

 

La mort de Judas

Selon les textes du Nouveau Testament, il y a deux versions concernant la mort de Judas.

D’après l’Evangile de Matthieu 27/3-10, Judas pris de remords se serait pendu après avoir rendu les deniers d’argent aux grands prêtres qui les lui avaient donnés. Ceux-ci, avec cet argent, achetèrent un champ. Dans les Actes des Apôtres 1/16-19, Pierre raconte que Judas, ayant acquis un champ avec le salaire de son iniquité, est tombé la tête en avant, s’est rompu par le milieu du corps et toutes ses entrailles se sont répandues.

Pour le directeur de la Fondation Maecenas, Judas ne s’est pas pendu après avoir livré Jésus. Sitôt la crucifixion de ce dernier, Judas s’est désolidarisé des autres apôtres, il a quitté Jérusalem pour aller finir ses jours ailleurs. Il avait un peu d’argent aussi a-t-il pu s’installer sur un lopin de terre et se faire oublier. Quant à sa mort proprement dite, personne ne sait exactement comment elle est survenue.

octcnd

JoomSpirit